À propos

Le collectif : Altérités Marginalités Catégorisations

Altérités est un laboratoire junior de l’École Normale Supérieure de Lyon, qui regroupe des jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales.
 
Crée en 2017, il propose de repenser les dialectiques entre identités et altérités. Si les problématiques de la différence ne sont pas une invention de la modernité, la question de l’altérité est pourtant au cœur des grands débats contemporains : droits à la différence et à l’égalité juridique (minorités sexuelles et ethniques), « identité nationale » et métissage par l’affirmation ou la négation d’un « choc des civilisations », gestion ou relégation systématique des « indésirables » tels que les migrants ou les sans-domicile-fixe. Ce n’est donc pas une mais un ensemble d’altérités qui apparaissent, qui sont les fruits d’une mise en catégories du réel dont les paramètres varient dans l’espace et le temps : penser l’autre, c’est aussi définir le même, le soi, l’identique. Émerge donc une nécessité de continuer à penser les rapports entre altérité et identité, entre altérité et marginalité, entre sociétés et catégorisations.Travailler sur les altérités, c’est ainsi prendre en compte la notion d’invisibilité sociale, définie comme un ensemble de processus qui conduit à un sentiment de non-reconnaissance et de mépris. L’individu occupe un espace mais n’est pas nécessairement perçu comme un acteur qui contribue au jeu social, parce qu’il se trouve dans une position de dominé, de marginalisé, voire d’a-normal. Nous proposons d’étudier ces processus de mise à distance d’un ensemble de normes sociales et de leurs significations.
Le projet scientifique rejoint alors ici un objectif plus politique. Il s’agit d’abord de proposer un décentrement du regard en relisant les groupes en situation minoritaire, en prenant en compte les voix de nos autres et en excavant les critères de catégorisation qui leur sont attribués. Pour cela, l’approche transdisciplinaire et la nécessité de faire sortir les discours scientifiques des murs de l’université sont les deux prérequis de notre projet.


La structure : qu’est-ce qu’un laboratoire junior ?

Un laboratoire junior est une structure collective construite autour d’une initiative de recherche. Elle a pour objectif de déboucher sur une production scientifique : un colloque, une publication … Financées principalement par l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, ces structures ne sont pas réservées à ses étudiant.e.s, même si c’est le conseil scientifique de l’école qui valide la création du labo junior sur la base d’un projet scientifique. Ainsi, Altérités regroupe des doctorant.e.s d’autres universités françaises !
Les laboratoires juniors sont crées pour une durée de deux ans. Au quotidien, ces collectifs d’apprentis chercheur.e.s réuni.e.s par une thématique commune proposent d’organiser des évènements variés, comme des journées d’études ou des conférences, mais aussi quelques manifestations “hors les murs” : rencontres scolaires, cinématographiques ou encore partenariats avec des musées sont possibles. Les labos juniors participent aussi activement à la diffusion de l’information scientifique.

Le carnet Hypothèses : un moyen de diffuser les informations relatives à l’actualité du laboratoire junior

Le laboratoire junior dispose d’un carnet Hypothèses depuis novembre 2017.  Il est référencé par la Bibliothèque Nationale de France pour ses publications en ligne (International Standard Serial Number) : ISSN :  2646-098X