Ateliers méthodologiques #4 : Faire l’histoire des oublié-es de l’histoire : sources et méthodes

 

Le laboratoire Altérités, Marginalités, Catégorisations organise le 20 mai son quatrième atelier méthodologique : “Faire l’histoire des oublié-es de l’histoire : sources et méthodes“. Il s’agira de centrer l’investigation sur les sources et les méthodes grâce auxquelles l’historien-ne peut connaître des figures et des groupes sociaux qui autrement risqueraient de demeurer dans l’oubli. Comment repérer ces groupes sociaux à la lumière des matériaux utilisés classiquement pour écrire l’histoire ? Comment mobiliser des sources jusqu’alors peu ou pas exploitées ?


Le programme sera le suivant :

Romain Chevalier (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse) : « Les sources royales de la bâtardise à la fin du Moyen Age : entre exclusion structurelle et promotion sociale individuelle ».

La documentation conservée dans les archives royales françaises de la fin du Moyen Age permet d’exhumer le destin des bâtards, ces êtres diminués juridiquement et souffrant d’une macule symbolique. À travers une typologie documentaire originale, il est possible d’étudier les soubassements structurels qui organisent cette exclusion sociale des enfants nés hors mariage. Cependant, certaines sources royales conduisent également à une certaine promotion sociale des bâtards et même à ce que l’historiographie a appelé « un essor des bâtards nobles ». Cette communication aura donc pour ambition de présenter rapidement ces différents types de sources, puis d’analyser les processus sociaux et politiques à l’œuvre derrière cette relation tissée entre la royauté et une population aussi hétéroclite que les bâtards aux XIVe et XVe siècles.

 

Maria Goupil-Travert (ENS de Lyon) : « Les femmes soldats, grandes oubliées de la Révolution (1789-1815) : les sources administratives au service de l’histoire du genre ».

Les sources administratives sont des sources privilégiées dans l’étude des groupes sociaux n’ayant pas accès à l’écriture. C’est le cas des femmes soldats dans les armées de l’époque révolutionnaire (1789-1815), qui font appel à des notaires pour constituer les dossiers de demandes de pension à la fin de leur service. Interdites dans l’armée, ces femmes ont bien souvent recours au travestissement pour pouvoir se faire enrôler. Les dossiers de demande de pension, qui contiennent le récit de leur passage dans l’armée, apportent donc de précieuses informations sur leur expérience du monde militaire en tant que femmes : quelles sont les raisons qui les poussent à s’engager malgré l’interdiction ? À quelles contraintes font-elles face en tant que femmes dans un espace monopolisé par les hommes ? Comment l’expérience militaire contribue-t-elle à questionner les identités genrées ?

 

François-René Julliard (Université Clermont-Auvergne) : « Avant la piste aux étoiles : connaître les premiers athlètes olympiques africains-américains (1896-1936) ».

Les quarante premières années des Jeux olympiques modernes se caractérisent par leur forte homogénéité sociale, sexuelle et, ce qui nous intéresse plus particulièrement ici, raciale. Dans ce cadre, les sportifs africains-américains font figure d’exceptions, voire, dans un vocabulaire et une perspective plus romantiques, de pionniers. Présents en faible nombre, ils demeurent mal connus malgré des performances parfois remarquables. Il s’agit ici de se demander comment il est possible d’obtenir des renseignements sur eux.

 


Chaque intervention sera suivie d’un temps d’échanges et de discussions. L’atelier est bien entendu ouvert à toutes et à tous. Il aura lieu de 14h à 16h30, en salle D2 115 à l’ENS de Lyon (site Descartes).

 

 



Citer ce billet
alterites2 (2019, 16 mai). Ateliers méthodologiques #4 : Faire l’histoire des oublié-es de l’histoire : sources et méthodes. Altérités. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/az9p

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search