Lu : Michel Foucault, Les Anormaux (1999)

Croisant sources théologiques, juridiques et médicales, Foucault analyse dans ces cours ceux qu’on appelle au XIXe siècle les « anormaux », individus considérés comme dangereux. Il en distingue trois figures : les monstres, qui font référence aux lois de la « nature » et aux normes sociales, les incorrigibles, qui sont pris en charge par des dispositifs de normalisation et de correction des corps, et les onanistes qui subissent une campagne de mise en ordre et de réglementation des pratiques sexuelles visant à mettre en discipline la famille moderne.
Ces cours sont un moyen de comprendre comment ce sont formés les discours psychiatriques dans le milieu judiciaire, et comment ils construisent la dangerosité d’individus différents, qui échappent aux normes sociales de l’époque.
Ces cours constituent alors un bon moyen de comprendre comment un discours médical peut être mobilisé pour produire une norme juridique, et par conséquent, catégoriser les individus à partir des caractéristiques établies.

Michel Foucault, 1999, Les anormaux, cours au collège de France 1974-1975, le Seuil, 356p.

Source image de couverture : le Seuil


Une réflexion sur « Lu : Michel Foucault, Les Anormaux (1999) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.